Il y a la place Vendôme parisienne, et sa version qatarie: un gigantesque centre commercial comme le petit Etat sait les construire, avec 580 boutiques, restaurants fins, théâtres et autres bureaux, le tout dans un décor bien sûr inspiré de la capitale française… C’est là, au nord du centre-ville de Doha, que l’équipe de Suisse logera durant la Coupe du monde de football 2022, qui débute le 21 novembre.

Lire aussi: Un match populaire hors normes pour dénoncer «le désastre de la Coupe du monde»

L’ASF a choisi pour camp de base Le Royal Méridien, un grand hôtel de 377 chambres que Marriott a inauguré en juin, et dont le fitness n’ouvrira qu’en août. C’est dire si Granit Xhaka et ses coéquipiers investiront des lieux flambant neufs, comprenant bien entendu spa, restaurants et toutes les salles de réunion nécessaires. Pour l’entraînement, ils n’auront qu’une petite dizaine de minutes de car à prévoir en direction des terrains de l’Université du Qatar. Le centre moderne, avec ses gratte-ciel et son agitation, est à peine plus loin: 12 kilomètres, un petit quart d’heure.

Forcément: organisée sur un territoire grand comme la Suisse romande, la Coupe du monde 2022 sera «la plus compacte de l’histoire depuis la première édition de l’épreuve en 1930», se félicite la FIFA dans un communiqué de presse, relevant que 24 des 32 équipes participantes logeront dans un rayon de 10 kilomètres. «Cette concentration constitue un plus indéniable pour l’ambiance de l’événement à Doha et dans les alentours, ainsi que pour les supporters locaux et internationaux», écrit encore l’instance.

Pas de vol interne

Parmi les équipes qui ont choisi de s’éloigner de l’agglomération de la capitale, l’Allemagne a opté pour l’extrême nord du territoire, à 110 kilomètres de Doha, tandis que la Belgique a choisi l’ouest, à un kilomètre, une base militaire et une mosquée de la frontière avec l’Arabie saoudite. Quoi qu’il en soit, aucun vol interne ne sera nécessaire pour les déplacements des différentes équipes entre leurs camps de base et les stades où se disputeront les matchs. Ainsi, elles ne «voyageront» que le jour J, s’entraînant jusqu’au dernier moment sur leurs propres installations.

Dans son communiqué, la FIFA précise que les équipes arriveront au Qatar au moins cinq jours avant leur entrée en lice. Le match d’ouverture opposera le Sénégal aux Pays-Bas le 21 novembre. La Suisse commencera, elle, son tournoi trois jours plus tard contre le Cameroun, avant d’affronter le Brésil puis la Serbie.

Lire aussi: Ces pétro-dictatures que la guerre en Ukraine rend à nouveau fréquentables