La quasi-totalité des membres de l'équipe navigante de Fast 2000, le Défi suisse pour la Coupe de l'America, était réunie mercredi au Club nautique morgien pour une présentation officielle. «Cela fait deux ans que l'on parle de ce projet. Nous avons connu beaucoup de difficultés pour réunir l'argent, d'ailleurs il nous en manque encore un peu, mais aujourd'hui nous avons un bateau en phase de finition, qui s'envolera pour Auckland (Nouvelle-Zélande) le 9 septembre prochain, et une équipe navigante de 20 personnes. Une équipe restreinte mais très soudée par les difficultés traversées», commente Marc Pajot, le skipper du Défi suisse.

Le navigateur français, qui s'apprête à participer à sa quatrième Coupe de l'America, s'est avant tout entouré de gens expérimentés. Ainsi le noyau dur de l'équipage de Fast 2000, sera composé de l'Allemand Jochen Schümann, triple champion olympique, qui œuvrera comme barreur à bord du Class America suisse behAPpy. L'Italien Enrico Chieffi sera lui tacticien. Il n'en est pas à sa première Coupe de l'America puisqu'il fut le tacticien du bateau italien Il Moro di Venezia, finaliste en 1992.

Parmi les équipiers, on compte aussi plusieurs personnes ayant déjà participé à l'épreuve. Comme le Français Bernard Labro, numéro un (n.d.l.r.: équipier manœuvrant sur le pont avant du bateau), qui se retrouve pour la troisième fois aux côtés de Marc Pajot, l'Americain Dave Scott qui a vécu deux fois la Coupe avec Dennis Conner, le Suisse Christian Scherrer qui était lui dans le camp des Australiens et le Suisse Luc Dubois, inventeur du concept des voiles 3DL utilisées par tous les participants.

Le reste de l'équipage, à l'exception du Français David Borle, est composé de Suisses: le Genevois Alvin Arnold, 40 ans, le Bernois Christophe Burger, 23 ans, le Tessinois Alessandro Castelli, 28 ans, le Biennois Nils Frey, les Zurichois Dominik Neidhart, 31 ans, et Christian Scherrer, 29 ans et enfin les Vaudois Yves Detrey 21 ans, Lionel Dufour, 31 ans, Nicolas Engel, 30 ans, Arnaud Gavairon 28 ans, et Yann Maillet 24 ans. A noter que Pajot, tout comme Schümann, Chieffi et les autres étrangers du Défi sont résidents suisses depuis deux ans conformément au règlement de la Coupe de l'America.

Pour coacher tout ce petit monde, Marc Pajot a fait appel à Thierry Chappet, originaire d'Annecy, qui fut également un de ses partenaires lors des éditions précédentes. «Ce qui m'a tout de suite séduit, c'est l'ambiance commando. Un petit groupe très jeune. Et d'autant plus motivé et soudé qu'il a essuyé pas mal de tempêtes. C'est vrai qu'il y a eu peu d'entraînement en commun. Mais il fut de qualité puisque 75% de l'équipage connaît le plan d'eau pour s'être entraîné l'hiver dernier à Auckland.»

Cet été, comme tout le monde était dispersé sur différents programmes de régates (Maxi One Design, circuit olympique ou match racing), Thierry Chappet leur a concocté un entraînement physique sur Internet: «Je leur envoyais chaque mois un programme personnalisé et journalier, 6 jours sur 7 avec alternance de musculation et de cardio-pulmonaire. Puis ils passaient des tests et je leur préparais le programme du mois suivant en fonction de leurs résultats. Ils ont tous progressé de 25% en moyenne. Et dès que nous pourrons naviguer sur le bateau à Auckland, le mois prochain, nous mettrons l'accent sur la cohésion de l'équipage et sur les manœuvres».