Démarrer l’athlétisme à seulement 22 ans et s’entendre promettre un destin olympique? Le genre de belle histoire qui n’arrive jamais dans la vraie vie, sinon à Toumany Coulibaly, Français d’origine malienne, né en 1988 en banlieue parisienne. Un talent unique malgré une absence certaine de pratique, de discipline alimentaire et de culture sportive, validé ainsi après quelques entraînements communs par Leslie Djhone, toujours détenteur du meilleur chrono français sur 400 mètres (44'' 46): «Avec un peu de patience, il aurait pu aller chercher tous mes records.»