Stanislas Wawrinka (no 19) sera bien au rendez-vous des huitièmes de finale à Wimbledon. Vainqueur laborieux (5-7 7-5 6-3 6-3 en 3h08) de Jesse Levine (ATP 133), le Vaudois devrait ainsi avoir droit à son «choc» lundi contre Andy Murray (no 3), pour autant que ce dernier s’impose en soirée contre le Serbe Viktor Troicki (no 30).

Sur le papier, Wawrinka n’avait par grand chose à craindre de Levine, dernier rescapé des qualifications et qui avait dû attendre le 1er tour de Wimbledon (contre le moribond Marat Safin) pour fêter son premier succès de l’année sur le circuit ATP.

Le début de la rencontre était conforme à la logique du classement, Wawrinka menant rapidement 5-2. C’est alors que le joueur de St-Barthélemy connaissait un «black-out» d’une bonne heure pour se retrouver mené 7-5 4-2 par le Floridien de 21 ans. Mal embarqué, il serrait le jeu pour revenir à la hauteur de son adversaire, puis passait l’épaule.

Toutefois, jusqu’au bout, rien n’était simple pour Wawrinka. Le no 2 suisse se montrait notamment trop peu efficace sur les balles de break (6/23 sur l’ensemble de la rencontre !). La faute à l’efficacité du service de gaucher de Levine, mais aussi au manque de relâchement du Vaudois sur les points importants.

Lundi, Wawrinka disputera un 8e de finale de Grand Chelem pour la quatrième fois de sa carrière. Un stade de la compétition où il a toujours échoué jusqu’ici, lors des US Open 2007 et 2008 ainsi qu’à Wimbledon l’an dernier.

Sauf surprise, il retrouvera lundi sur le court central à l’Ecossais Andy Murray (no 3). Face à la coqueluche de Wimbledon, Wawrinka est mené 4-3 dans les confrontations directes et a perdu ses deux derniers matches (Toronto et US Open 2008) face au Britannique.