La Suisse tient son «couple» de porte-drapeau pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin: il sera composé de la skieuse schwytzoise Wendy Holdener et du hockeyeur Andres Ambühl, a annoncé le chef de mission de Swiss Olympic Ralph Stöckli ce jeudi, à la veille de l’événement.

Comme à Tokyo l’été dernier, les délégations avaient la possibilité de désigner une femme et un homme, histoire d’incarner l’équité des genres vers laquelle les Jeux olympiques ont l’ambition de tendre. Au Japon, la sprinteuse Mujinga Kambundji avait accompagné l’escrimeur Max Heinzer en tête du défilé helvétique.

En Chine, on retrouvera un duo représentatif à plus d’un titre. L’une est active dans une discipline individuelle qui se dispute en extérieur et sur la neige; l’autre dans un sport collectif qui se joue à l’intérieur, sur la glace.

Trois médailles en 2018

La légitimité de Wendy Holdener ne se discute pas. Aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en 2018, elle a remporté une médaille lors de trois des quatre épreuves auxquelles elle a pris part: le bronze en slalom, l’argent en combiné et surtout l’or par équipes – une compétition qui n’est pas unanimement appréciée et que boudent de nombreuses stars. La Schwytzoise, elle, était au rendez-vous, mettant son talent et son enthousiasme au service des autres. Aujourd’hui, elle a 28 ans et demeure une skieuse de tout premier plan, actuelle troisième meilleure slalomeuse du monde derrière Petra Vlhova et Mikaela Shiffrin.

Andres Ambühl, lui, n’a jamais gagné de médaille aux Jeux olympiques et pour cause: l’équipe de Suisse de hockey sur glace en est privée depuis… 1948. Mais à 38 ans, l’ailier du HC Davos participera à sa cinquième édition de l’événement! Durant sa carrière, il a aussi promené le puck lors de 15 Championnats du monde. Joueur le plus âgé de l’effectif composé par le sélectionneur Patrick Fischer, il amènera durant le tournoi à venir beaucoup d’expérience à une formation qui rêve d’aller loin.

Lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver précédents, c’est le skieur de fond Dario Cologna qui avait porté le drapeau suisse.