Malgré la défaite (7-6 6-3 5-7 6-4), le public suisse a découvert mardi soir Alexander Ritschard, épatant d’audace, de puissance et de constance face à Stefanos Tsitsipas pour son premier match en Grand Chelem. A 28 ans, le Zurichois n’est plus un novice. S’il a longtemps navigué sous les radars, c’est parce qu’il a été handicapé par des problèmes à un bras et a hésité entre les nationalités suisse et américaine, mais aussi parce qu’il est parti trois ans étudier et jouer aux Etats-Unis, à l’Université de Virginia.