Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Six ans après la faillite rocambolesque de la présidence Chagaev, Xamax est de retour au sein de l’élite du football suisse.
© Patrick Huerlimann / Keystone

Football

Xamax promu, Sion et Lausanne en danger

Un club romand risque d’en chasser un autre la saison prochaine en Super League. De son côté, Young Boys est tout près du sacre

Six ans après la faillite rocambolesque de la présidence Chagaev, Xamax est de retour au sein de l’élite du football suisse. Avec un nouveau nom (Neuchâtel Xamax FCS), des finances assainies, des ambitions plus modestes mais toujours son célèbre maillot rayé rouge et noir et le soutien de toute une région trop longtemps sevrée de haut niveau.

La défaite, dimanche, de Schaffhouse contre Rapperswil (4-2) ôte tout enjeu au derby romand prévu lundi soir au Stade de Genève. Avec 20 points d’avance sur Schaffhouse et 21 sur Servette, Xamax ne peut plus être rejoint.

Ne pas brûler les étapes

Reparti de deuxième ligue interrégionale en août 2012, le club du président Christian Binggeli a su remonter rapidement mais sans brûler les étapes, d’abord sous la conduite de Roberto Cattilaz puis, à partir d’octobre 2015, de Michel Decastel. Intouchables en Challenge League, les Neuchâtelois n’avaient eu l’an passé que le tort de tomber sur un FC Zurich surdimensionné pour la catégorie.
La saison prochaine, le budget passera de 4 à 7,5 millions mais l’équipe continuera de s’en remettre au talent sans âge de Raphaël Nuzzolo, 34 ans, meilleur joueur et meilleur buteur (23 buts) de Challenge League.

Sion et Lausanne à la traîne

Le football romand aurait tout lieu de se réjouir si Neuchâtel Xamax ne risquait de croiser dans l’ascenseur Sion ou Lausanne. Les deux formations romandes sont distancées en queue de classement en Super League. Lausanne, qui a été battu à Berne par Young Boys (4-1), malgré le «choc psychologique» du limogeage de Fabio Celestini et le choix de son successeur Ilija Borenovic de passer au 4-4-2, est dernier avec 31 points.

Le FC Sion, tenu en échec à Tourbillon par le FC Bâle (2-2), n'a qu’un point de plus (32). Les Valaisans auraient pu l’emporter dans les arrêts de jeu sur un tir de Kasami repoussé sur la ligne par Petretta.

Les matches du samedi n’avaient pas servi les intérêts romands: Grasshopper s’est donné un peu d’air en battant Lugano (4-3) alors que Thoune, véritable spécialiste de l’opération survie, est allé gagner à Saint-Gall (0-1). Avec 13 points d’avance sur Bâle, Young Boys peut être sacré samedi contre Lucerne.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL