Ce mardi, Jules-Henri Gabioud rejoindra sa mère Martine à la cabane de l’A Neuve, dont elle est la gardienne sur les hauteurs de La Fouly, pour l’aider aux travaux de fin de saison. Une jolie balade de 1000 mètres de dénivelé positif qui suffirait à filer des courbatures à bien des randonneurs du dimanche. Lui dit ne pas en avoir la moindre après une aventure d’un tout autre ordre: le Tor des Glaciers.