Chez sa grand-mère Maggy, Yael Margelisch dessinait déjà le ballon argent de Bertrand Piccard avec lequel l’aventurier a fait le tour du globe au printemps 1999. Depuis, la Bagnarde a su se donner les moyens de ses ambitions pour voler loin, elle aussi. Posons qu’elle est une trentenaire franche et déterminée, ajoutons d’emblée que sa rêverie est un prérequis qu’on observe chez bien des passagers du ciel.