Football 

Young Boys, treize au-dessus du reste

Vainqueur à Zurich (1-0), le club bernois est déjà assuré de remporter un treizième titre national, le deuxième consécutif, alors qu'il reste encore sept matchs à disputer. L’emprise d’YB sur la Super League rappelle le meilleur FC Bâle, mais tenir sur la durée est une autre affaire

Le BSC Young Boys, qui n’avait rien gagné entre 1987 et 2018, vient de conserver son titre de champion de Suisse de football avec une facilité déconcertante. Avant même leur déplacement dimanche après-midi à Zurich (victoire 1-0, but de Nsamé), en clôture de la 29e journée de Super League, les Bernois avaient appris la veille qu’ils ne pourraient plus être rejoints par le FC Bâle, tenu en échec à domicile par GC (0-0) et désormais relégué à 25 points alors qu’il n'en reste que 21 en jeu.

Le douzième titre l’an dernier avait été fêté dans une ambiance de libération. Une transe collective s’était emparée du stade, la pelouse avait été envahie, la ville submergée d’un bonheur auquel elle s’était longtemps crue inapte. Un an plus tard, la placidité locale a repris le dessus. Le contexte bien sûr (ils ont appris leur sacre en regardant la télévision), mais aussi le début d’une habitude. Les joueurs ont sauté de joie et renversé quelques gobelets de bière, mais l’on sentait que cela faisait surtout plaisir au community manager du club.