Le Real Madrid n’aura pas mis longtemps à trouver un successeur à Zinédine Zidane, dont le départ a été annoncé le 27 mai dernier, alors que son contrat courait jusqu’en juin 2022. C’est Carlo Ancelotti, qui encadrait jusqu’ici le club anglais d’Everton, qui a été retenu pour un contrat de trois ans. Ce dernier aura pour mission non seulement de succéder à l’entraîneur français mais aussi de reprendre l’équipe en main après une saison blanche. Une première depuis 2015.

Pour Carlo Ancelotti, c’est un retour en terre connue puisqu’il avait déjà entraîné le club de 2013 à 2015, période durant laquelle il avait remporté une des trois Ligues des Champions de sa carrière, la dixième victoire du Real Madrid dans cette compétition. Son départ du club avait aussi eu lieu suite à une saison décevante.

Lire aussi:C'est officiel, Zidane quitte le Real Madrid 

Il retrouvera par ailleurs le président du club Florentino Pérez qui a été à l’origine de son éviction. Un point qui n’a pas freiné Carlo Ancelotti, devant l’opportunité de retrouver un club plus à la hauteur de son palmarès et de ses ambitions que celui d’Everton, où il officiait depuis décembre 2019.

Un entraîneur d’expérience

L’arrivée du technicien italien ne devrait pas se traduire par un changement de style majeur dans la gestion de l’équipe, puisque Zinédine Zidane a débuté sa carrière d’entraîneur en tant qu’adjoint de Carlo Ancelotti en 2013. Milan, Chelsea, le PSG… ce dernier est un habitué des grandes ligues européennes et de leurs meilleurs clubs. Dans les cinq grands championnats où il a exercé (Italie, Angleterre, France, Allemagne), il a remporté un titre national. Il ne lui manque que le titre de champion de la Liga espagnole.

À l’exception de son expérience au Bayern Munich, où il avait quitté le club en froid avec certains des cadres de l’équipe, Carlo Ancelotti est réputé pour sa capacité à s’attirer la sympathie des joueurs. Lorsqu’il avait été remercié par le club madrilène lors de son premier mandat, l’entraîneur avait pu compter sur le soutien des joueurs cadres du club, dont Cristiano Ronaldo.