Grande interview

Gerhard Pfister: «Il faut une loi pour encadrer les religions»

Par , publié le

Gerhard Pfister préside le PDC depuis avril. Il sera ces prochaines années une personnalité incontournable de la politique suisse. Il ambitionne de redonner une identité à son parti et se montre critique face à l'évolution de l'Union européenne. Mais il défend bec et ongles le maintien des accords bilatéraux