Et 60 qui font 120... Les deux volets de l'opération d'économies DEFI ont atteint leur objectif: 120millions de francs, soit 78 millions de charges en moins et 42 millions de recettes - non fiscales - en plus. DEFI I proposait 300 mesures, DEFI II 175.

Comme en 2005, les propositions vont d'économies minuscules (1000 francs d'électricité en moins pour les postes informatiques, ou 2000 francs pour des amendes à la Bibliothèque cantonale universitaire) à des opérations bien plus importantes. Les principales mesures présentées lundi:

-Recettes

- La gendarmerie vaudoise reverra à la hausse les émoluments perçus auprès des fauteurs: +303000 francs

- L'autonomisation du Service des automobiles et de la navigation coïncidera avec une hausse des émoluments: +1 million

- Les notaires passeront à la caisse pour utiliser le sceau de l'Etat. Conséquence pour le Trésor public: +500 000 francs

- L'Etat réintroduit une taxe pour les licences des débits de boissons, essentiellement la grande distribution. Gains escomptés: +1,5 million

-Economies

- L'Etat renonce à financer l'élimination des déchets spéciaux des particuliers: - 550000 francs

- La baisse du nombre de requérants d'asile permet une diminution du budget de la Fareas: - 450000 francs

- Le passage à 12 acomptes au lieu de neuf pour payer l'impôt permettra des économies: - 7,86 millions

DEFI I avait supprimé 45 postes au sein de l'administration. La seconde partie en fera disparaître 46, mais en créera 36 jugés plus rentables. L'Etat poursuit en parallèle la suppression de 300 postes étalée sur 3 ans.