Surprise historique. Pour les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse et avec les 26e Journées de Soleure, l'association dédiée au patrimoine audiovisuel Memoriav propose un voyage dans le temps à travers le Ciné-Journal suisse, les actualités cinématographiques. Or, il ne fait aucune mention du droit de vote des femmes en 1971.

Ce journal au cinéma, produit une fois par semaine entre août 1940 et mars 1975, était projeté en avant-programme dans toutes les salles du pays, en français, en allemand ou en italien. Il a longtemps coexisté avec le téléjournal des chaînes de la SSR. C’est à la Cinémathèque suisse qu’est déposée l’intégralité des actualités filmées du Ciné-journal suisse.

Retrouvez notre page sur la question de l'égalité

Que des hommes

Ce parcours, à travers une source exclusive, le Ciné-Journal, s’avère souvent lacunaire pour la recherche historique, souligne Memoriav. Il met pourtant en lumière, à sa manière, l’émancipation féminine et l’acquisition, lente et progressive des droits politiques et électoraux par les femmes en Suisse, d’abord d’un point de vue communal, cantonal puis national.

Memoriav relève également que cette vitrine offre une perception entièrement masculine puisque cette collection est conçue et réalisée uniquement par des hommes, les professions du film excluant les femmes aux postes clés jusque dans les années 1970. Quant à la date du 7 février 1971, le Ciné-Journal n’a pas retenu cet événement comme pertinent et il n’ y en a aucune trace filmée dans ce média dans les semaines/mois qui le précèdent ou le suivent.

Memoriav consacre une page spéciale à ce thème


Soleure évoque les femmes pionnières

Les Journées de Soleure mettent aussi cette année à l’honneur les femmes pionnières du Nouveau cinéma suisse dont il reste de nombreuses traces dans les archives audiovisuelles avec notamment le fonds Carole Roussopoulos, sauvegardé avec le soutien de Memoriav. Les années 1970 marquent un tournant pour les femmes en Suisse, avec en 1971 l’acquisition du droit de vote et l’émergence de plus en plus de réalisatrices dans les métiers du film et notamment du cinéma documentaire.

Cette reconnaissance amène plusieurs réalisatrices à s’interroger sur la place de la femme dans la société helvétique et dans le traitement médiatique. Lucienne Lanaz et Anne Cunéo se penchent dans la deuxième moitié des années 70 sur l’analyse du Ciné-Journal Suisse, une collection non numérisée alors. Elles visionnent une centaine d’heures de bandes film afin d’analyser la place faite aux femmes dans ce média.

Un programme spécial

Elles réalisent par la suite un documentaire commenté Ciné Journal au féminin (1979) qui met en perspective différentes thématiques tirées du Ciné-Journal (famille, travail, politique, sport, culture). Ce film, empreint d’humour et ceci malgré le sérieux du sujet, est présenté en ce moment en ligne aux Journées de Soleure dans le cadre du programme "Cinéma Pionnières 1971-1981".

D'autres films sont à découvrir en ligne dans le cadre des Journées de Soleure comme "Gabrielle Nanchen", un documentaire de 27 minutes tourné par Carole Rousspoulos en 1971: il est consacré à une des premières conseillères nationales à entrer au Parlement à Berne.