Les vendanges valaisannes 2021 sont de qualité, mais leur quantité est inférieure de plus de 40% par rapport au millésime 2020 et de 50% en regard de la moyenne décennale, selon les chiffres officiels publiés jeudi. Cette récolte «est la plus faible depuis le début des statistiques sur la vendange en 1966».

Les conditions météorologiques de 2021 ont été dévastatrices pour le vignoble valaisan. Au gel d’avril, se sont ajoutées les attaques de mildiou – un champignon – et des épisodes de grêles à certains endroits. Pour ces raisons, la vendange qui s’est étalée sur le mois d’octobre, a nécessité un «tri sévère», indique l’Office cantonal de la viticulture. Ce qui a décuplé le temps de la récolte mais «a permis d’encaver des raisins de bonne qualité».

Dans le canton de VaudLes vendanges de la dignité

Des chiffres attendus

Au total, 12,7 millions de kilos de raisins rouges et 10 millions de kilos de raisins blancs ont pu être encavés. «Les premières dégustations révèlent des vins tout en fraîcheur et en fruits, avec de belles concentrations», précise le canton dans un communiqué.

Ces chiffres étaient attendus. Début novembre déjà, après avoir sondé ses membres, l’Interprofession de la Vigne et du Vin (IVV) avait fait une estimation similaire. «De mémoire de vigneron, jamais une récolte n’aura été aussi faible», avait-elle ajouté. Pour le président de l’IVV, Yvan Aymon la situation se tend chaque année un peu plus, car ces épisodes climatiques sont récurrents. «La moitié des dix dernières années ont été des années difficiles», avait-il alors réagi auprès de Keystone-ATS.