Dès la rentrée 2009, il sera possible de faire un bachelor de médecine à l'Université de Fribourg. Comme annoncé par Le Temps (LT du 04.06.2008), le gouvernement fribourgeois veut introduire une 3e année de médecine dans le cursus de l'alma mater. Lors de sa séance du 8 juillet, il a ainsi donné son accord de principe.

La création d'une 3e année de médecine, voire d'une faculté complète, est un sujet régulièrement débattu, rappelle l'exécutif fribourgeois. Le projet de développement de la médecine à Fribourg est aussi ancien que l'Université. Le premier examen propédeutique a été créé en 1897, huit ans après l'ouverture de l'alma mater. Le deuxième était proposé dès 1938.

Huit millions par an

En raison des modifications récentes des programmes en médecine dans les facultés et de la suppression prochaine des examens propédeutiques fédéraux, elle est à nouveau d'actualité. Pour prendre sa décision, le Conseil d'Etat s'est appuyé sur l'étude de faisabilité élaborée par l'Université de Fribourg et l'Hôpital fribourgeois (HFR).

Prochaine étape: la préparation d'un décret destiné au Grand Conseil, portant sur les coûts de la mise en place de cette 3e année pendant les cinq premières années. Selon nos informations, ils peuvent être estimés à 8 millions de francs annuels. Le gouvernement a en outre chargé l'université et le HFR de conduire les travaux préparatoires et d'entreprendre des discussions avec les autres facultés de médecine et les universités concernées, voire avec les instances intercantonales ou nationales en lien avec le projet.

Si le décret est accepté par le Grand Conseil, une première volée d'une vingtaine d'étudiants devrait suivre cette 3e année en 2009, de façon à ce que Fribourg soit opérationnel dès l'entrée en vigueur du système de Bologne. Puis, à partir de 2010, ce sont quelque 90 élèves qui profiteront de cet enseignement supplémentaire.