Les abus sexuels dans le cadre de la pastorale ont été au cœur des journées d'étude de la Conférence des évêques suisses (CES), mardi et mercredi à Sankt Niklausen/Bethanie (OW).

Les journées d'étude devraient contribuer à ce que les responsables au sein des diocèses et des communautés religieuses de Suisse reconnaissent à temps les indices de la problématique, a indiqué jeudi la CES dans un communiqué. Le but est que ces responsables «s'activent dans la prévention et établissent des stratégies pour contrer ce type d'agressions».

Les spécialistes qui participaient aux journées d'étude ont permis d'aborder le thème des abus sexuels de façon professionnelle. Ils ont notamment souhaité transmettre aux responsables dans les diocèses et dans les communautés religieuses les compétences requises pour gérer ce genre de problèmes. Le profil de l'agresseur et ses motivations ont été étudiés. La dimension qui touche le droit canon ainsi que l'aspect spirituel et ecclésial ont également été évoqués, conclut la CES.