Les initiatives préélectorales se multiplient sur le front immobilier. Après avoir récemment demandé que les locataires puissent acheter leur logement, le PLR s’associe à l’UDC pour dépoussiérer une loi datant de 1997: la loi sur l’aide à la propriété́ individuelle (LAPI). A l’origine, elle fournit des cautionnements aux banques prêtant à de futurs propriétaires. Cette fois, l’Etat est appelé à prêter aux acquéreurs jusqu’à 15% des fonds propres exigés – les règles bancaires prévoient 20% du prix d’achat. Le but: faire en sorte que les personnes disposant de revenus suffisants mais dépourvus de fortune personnelle ou familiale puissent s’offrir un appartement ou une villa. Cyril Aellen, député PLR et membre du comité de la Chambre genevoise immobilière, explique sa démarche.