Sécurité

Accident mortel à Baden: un syndicat demande l'arrêt de l'utilisation d'un type de wagon

Un contrôleur a été coincé samedi par la porte d'un train. Il a succombé à ses blessures. Le syndicat ZPV exige la vérification de chaque wagon de ce type

Le syndicat du personnel des trains exige l'arrêt de l'utilisation du type de voiture des CFF impliquée samedi dans un accident mortel à Baden (AG). Les Chemins de fer fédéraux (CFF) ont décidé de procéder à des contrôles des portières.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un contrôleur âgé de 54 ans a été coincé par la porte d'un train au départ du convoi à la gare de Baden. Traîné par le train, il a succombé à ses blessures.

Lire aussi: CFF: l'entretien des wagons soumis à un audit externe

Le type de train concerné, des voitures à un étage sans plancher surbaissé, doit être immédiatement retiré du trafic, réclame vendredi dans les journaux du groupe de presse CH Media Andreas Menet, président du syndicat du personnel du train (ZPV). «Chaque wagon doit être vérifié avant d'être remis sur les rails», ajoute-t-il. Les CFF utilisent 493 voitures du type EW IV dans toute la Suisse.

Pas de danger pour les passagers, selon les CFF

En 38 ans de service, Andreas Menet n'a jamais eu connaissance d'un tel accident. «Il est d'autant plus important de clarifier ce qui s'est exactement passé. Nous parlons de vie humaine», a-t-il ajouté.

Le patron des CFF, Andreas Meyer, a déclaré jeudi que toutes les wagons de ce type allaient être contrôlés d'ici à dix jours. S'ils étaient retirés de la circulation, la compagnie ferroviaire ne pourrait plus assurer l'exploitation du réseau, a-t-il précisé.

Andreas Meyer affirme qu'il n'y a aucun danger pour les passagers. Le personnel du train vérifie si tous les voyageurs ont bien embarqué avant chaque départ, poursuit-il.

Lire également: Les CFF veulent briser le tabou sur les «accidents de personnes»

Publicité