Du fait d'une consommation d'alcool trop importante, l'espérance de vie devrait être en moyenne inférieure de près d'un an pendant les trente prochaines années. Un constat valable dans les 52 pays étudiés par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un rapport paru ce mercredi. L'organisation a défini comme nocive la consommation d'alcool excédant un seuil d'un verre d'alcool par jour chez les femmes et 1,5 verre chez les hommes.

En Suisse, les maladies et les accidents engendré par l'ingestion excessive d'alcool devrait engendrer une espérance de vie inférieure de 0,7 an sur la période. Soit moitié moins que les pays d'Europe centrale, qui sont les plus touchés selon l'étude, avec une espérance de vie réduite de 1,4 à 1,8 ans.