Ces trois partis tiennent à ce que le débat se déroule encore durant cette session. Mais même si le Conseil national adopte leur motion, il n’est pas certain qu’une CEP pour éclaircir l’aide de la Confédération à l’UBS et la crise financière verra vraiment le jour.

Le Conseil des Etats doit en effet aussi donner son aval. Il se prononcera sans doute en juin, mais un «oui» n’est pas acquis. Le Bureau de la Chambre des cantons a décidé début mars d’attendre le rapport des commissions de gestion, prévu pour fin mai, pour donner son verdict sur une CEP. Une rencontre la semaine dernière avec son homologue du National ne l’a pas fait changer d’avis.

Si la Chambre du peuple adopte la motion jeudi, son Bureau devra encore élaborer une initiative parlementaire avec un arrêté pour instituer une commission d’enquête parlementaire.