En raison de l’enquête lancée sur la chaîne de responsabilités dans les affaires de harcèlement à la RTS, le rédacteur en chef de l’actualité TV se retire temporairement. La conduite opérationnelle de la rédaction sera assurée par les rédacteurs en chef adjoints.

Cette enquête concerne tous les niveaux hiérarchiques de l’entreprise, a relevé mercredi la RTS dans un communiqué. «J’attends que l’enquête établisse clairement les responsabilités à tous les niveaux hiérarchiques de l’entreprise», déclare Bernard Rappaz, cité dans le communiqué.

Lire aussi: Gilles Marchand auditionné

Cadres suspendus

Dans un article fouillé publié fin octobre, le quotidien Le Temps révélait des dysfonctionnements au sein de la RTS en épinglant trois collaborateurs, dont l’ex-présentateur star Darius Rochebin. Il est fait état de harcèlement sexuel, de gestes déplacés ou encore d’abus de pouvoir. Depuis, les deux cadres toujours en poste ont été suspendus et font l’objet de deux enquêtes distinctes.

Lire aussi: Après les révélations du «Temps» sur les dysfonctionnements à la RTS: une vague de réactions en Suisse romande

Malgré les plaintes à l’interne, la direction n’aurait pas agi, raison pour laquelle une troisième enquête doit déterminer la chaîne de responsabilités. Cette enquête se déroule en respectant les principes de la protection de la personnalité et de la présomption d’innocence, précise la RTS, qui n’entend pas faire d’autre commentaire sur le retrait temporaire de Bernard Rappaz.