16h44. Le mauvais tweet Le conseiller national et scrutateur Andra Caroni (PLR/AE) indique que quelqu’un a volé son identité sur Internet. L’usurpateur a posté un message à son nom sur le réseau Twitter. A propos d’Eveline Widmer-Schlumpf, ce message indiquait que «elle est élue», avant que l’annonce soit faite par le président du Conseil des Etats, Hans Altherr. Le compte andra_caroni n’est pas celui de l’élu. Celui-ci n’en a simplement pas, indique l’ATS.

15h49. Alain Berset partira après 12 ans au maximum Le nouveau conseiller fédéral expliqu devant la presse qu’il ne resterait pas plus que trois législatures au gouvernement. Beaucoup de choses peuvent toutefois changer la donne, selon lui. Son salaire sera désormais de 440 000 francs par an.

15h13. Fulvio Pelli énervé par l’UDC «Nous allons discuter si nous pouvons continuer ensemble alors qu’ils nous attaquent à chaque fois.» Les mots de Fulvio Pelli, président du PLR, à l’encontre de l’UDC sont durs. La direction du PLR entend discuter avec celle de l’UDC de la suite à donner à leur collaboration, critiquant des promesses non tenues. La rencontre aura lieu après les vacances de Noël.

13h18. A l’apéro, les Fribourgeois jubilent Dominique de Buman (PDC) se dit heureux du déroulement de la journée «à plus d’un titre». Pour l’élection d’Alain Berset, bien sûr, «mais aussi en raison de l’échec de la stratégie de certains (une allusion aux UDC), qui menacent et professent des mensonges.» ■ 13h04. Fin de la séance L’Assemblée fédérale conclut sa séance après 5 heures de travail et 10 élections. L’après-midi sera consacré, entre autres, aux repas des groupes parlementaires.

13h03. Ueli Maurer élu vice-président de la Confédération avec 122 voix Bulletins délivrés: 208Bulletins rentrés: 207Blancs: 34Nuls: 3Bulletins valables: 170Majorité absolue: 86Résultat: Ueli Maurer est élu vice-président de la Confédération avec 122 voix. Ont obtenu des voix: Didier Burkhalter, 36; divers, 12.

12h55. Emotions partagées chez les militants socialistes De joyeux hurlements accueillent l’élection d’Alain Berset dans le centre alternatif «Progr», du côté des militants fribourgeois, qui se trouvent plutôt sur la droite de la salle. Quelques-uns se mettent à chanter «Lioba», tandis qu’une camarade s’enveloppe dans un drapeau rouge portant le slogan «Pour tous sans privilèges». Les Vaudois applaudissent en silence, mais on sent chez eux la déception. Déjà, l’écart des voix au premier tour avait jeté un froid. Il y a quelques yeux rougis. «Il y a dix-sept ans que nous faisons de la politique ensemble», explique la députée Michelle Gay-Vallotton, en faisant part de ses «émotions partagées». Bien sûr, l’essentiel est qu’un socialiste soit élu et que l’UDC sorte affaiblie de cette journée. Pierre Mauron, président du groupe socialiste au Grand Conseil fribourgeois, dit son immense joie, qui couronne un parcours exemplaire et sans faute. En plaçant un des leurs au Conseil fédéral, les socialistes fribourgeois brûlent la politesse aux camarades vaudois. Mais ce succès correspond pleinement à la place prise par le Parti socialiste dans le canton de Fribourg, qui côtoie désormais le PDC à armes égales. «Tant que l’UDC restait dans la course nous étions neutralisés», réagit Arnaud Bouverat, le secrétaire du PS vaudois. Pierre-Yves Maillard a marqué la campagne, se console-t-il, et il a défini les thèmes en plaçant ses préoccupations au niveau fédéral. Il restera l’empreinte de son projet politique. Le centre «Progr», loué par le PS suisse à deux pas de la place Fédérale pour accueillir notamment les délégations vaudoise et fribourgeoise, se vide lentement. La venue de l’élu et du rival malheureux avait été annoncée, mais ils sont toujours retenus au Palais fédéral. Y. R.

12h45. Eveline Widmer-Schlumpf élue présidente de la Confédération avec 174 voix Bulletins délivrés: 239Bulletins rentrés: 239Blancs: 28Nuls: 0Bulletins valables: 211Majorité absolue: 106Résultat: Eveline Widmer-Schlumpf est élue avec 174 voixOnt obtenu des voix: Ueli Maurer, 32; divers, 5.

12h27. Le serment des élus Les huit élus prêtent serment devant l’Assemblée. Ils promettent «devant Dieu tout-puissant d’observer la Constitution et les lois».

12h20. Corina Casanova réélue avec 189 voix Bulletins délivrés: 237 Bulletins rentrés: 236 Blancs: 28 Nuls: 2 Bulletins valables: 206 Majorité absolue: 104 Corina Casanova est réélue avec 189 voix

12h12. Le PDC trop pressé Le PDC est trop rapide. Une dizaine de minutes avant que les résultats de la réélection de sa chancelière soient communiqués à l’Assemblée fédérale, il envoie déjà ses félicitations par communiqué de presse.

11h58. Au tour de la chancelière de la Confédération La matinée électorale n’est pas terminée pour l’Assemblée fédérale. Elle doit désormais passer à la réélection de la chancelière de la Confédération, Corina Casanova. Elle est en place depuis 2008.

11h55. Alain Berset, dans les quatre langues En français, en allemand, en italien et en romanche, Alain Berset s’exprime à la tribune. «Je remercie l’Assemblée fédérale de sa confiance. Mes pensées vont à Pierre-Yves Maillard, qui était un adversaire mais qui est un ami.» Il devient le quatrième conseiller fédéral fribourgeois depuis 1848, mais le seul socialiste. Les trois autres étaient PDC. Les Fribourgeois devront désormais élire un nouveau représentant au Conseil des Etats.

11h52. Alain Berset est élu avec 126 voix Bulletins délivrés: 245Bulletins rentrés: 245Blancs: 0Nuls: 0Bulletins valables: 245Majorité absolue: 123Alain Berset est élu avec: 126Ont obtenu des voix: Pierre-Yves Maillard, 63; Jean-François Rime, 45; divers, 2.

11h42. Echanges entre concurrents compatriotes Jean-François Rime s’approche de son concurrent – mais compatriote fribourgeois – Alain Berset. Ils échangent quelques mots avec le sourire. Des félicitations avant l’heure de la part du candidat UDC pour le socialiste?

11h35. Magistrats vaudois résignés Alain Berset ne manifeste aucune joie après son score du premier tour. Il note scolairement les résultats dans un petit carnet qu’il a sorti de son veston. Dans la tribune réservée aux visiteurs, les conseillers d’Etat vaudois Anne-Catherine Lyon, Jacqueline de Quattro et Pascal Broulis semblent déjà résignés.

11h35. Alain Berset devance Pierre-Yves Maillard au premier tour Bulletins délivrés: 245Bulletins rentrés: 243Blancs: 0Nuls: 0Bulletins valables: 243Majorité absolue: 122Ont obtenu des voix: Alain Berset, 114; Pierre-Yves Maillard, 59; Jean-François Rime, 59; Marina Carobbio, 10; divers, 1.

11h20. Alain Berset, la force tranquille En attendant le résultat du 1er tour de scrutin, Alain Berset est installé calmement dans son fauteuil de conseiller aux Etats, au fond de l’hémicycle. Il devise avec ses voisins This Jenny (UDC/GL) et Urs Schwaller (PDC/FR).

11h15. Le PS présente ses candidats en français La présidente du groupe socialiste Ursula Wyss monte à la tribune pour présenter Pierre-Yves Maillard puis Alain Berset. En français, s’il vous plaît.

11h13. Seules deux voix hors de l’UDC pour Jean-François Rime Le président du PLR Fulvio Pelli embrasse Gabi Huber, la présidente du groupe, pour saluer la réélection de Johann Schneider-Ammann. L’UDC continue son chemin de croix: Jean-François Rime n’a fait que deux voix en dehors du groupe UDC.

11h12. Johann Schneider-Ammann est réélu au premier tour avec 159 voix Bulletins délivrés: 245 Bulletins rentrés: 245 Blancs: 9 Nuls: 2 Bulletins valables: 234 Majorité absolue: 118 Johann Schneider-Ammann est réélu avec 159 voixOnt obtenu des voix; Jean-François Rime, 64; divers, 11.

10h55. Hansjörg Walter avait prévu d’être candidat seulement contre Eveline Widmer-Schlumpf Dans les Pas perdus, le stratège UDC Christoph Mörgeli explique que Hansjörg Walter a confirmé ce matin qu’il ne serait candidat que contre Eveline Widmer-Schlumpf.

10h51. Le PLR a voté comme un seul homme La prochaine réélection est celle du PLR Johann Schneider-Ammann. La cheffe du groupe PLR, Gabi Huber, indique à la tribune que son groupe a voté en bloc pour un candidat UDC contre Eveline Widmer-Schlumpf. «J’en mets ma main au feu.»

10h48. Des applaudissements au sein de l’UDC L’élection de Simonetta Sommaruga suscite des applaudissements nourris au sein du parlement. Même à l’UDC, avec Yvan Perrin et quelques dissidents.

10h48. Simonetta Sommaruga est réélue au premier tour avec 179 voix Bulletins délivrés: 245Bulletins rentrés: 245Blancs: 3Nuls: 0Bulletins valables: 242Majorité absolue: 122Simonetta Sommaruga est réélue avec 179 voixA obtenu des voix: Jean-François Rime, 61 voix

10h32. «Un acte de représailles» L’attitude de l’UDC est un «acte de représailles», déclare à la tribune Ursula Wyss, la cheffe du groupe socialiste. Attaquer le siège de Simonetta Sommaruga reviendrait à combattre la concordance, selon elle.

10h29. L’UDC attaquera les sièges de Simonetta Sommaruga et de Johann Schneider-Ammann La réélection de la socialiste Simonetta Sommaruga est la suivante. Caspar Baader, le chef du groupe UDC, annonce à la tribune que le parti présentera Jean-François Rime aux trois dernières élections. Hansjörg Walter retire sa candidature. Caspar Baader pointe du doigt la gauche, les «petits partis» du centre et certains parlementaires PDC.

10h27. Didier Burkhalter est élu avec 194 voix Bulletins délivrés: 245Bulletins rentrés: 245Bulletins blancs: 12Bulletins nuls: 1Bulletins valables: 232 Majorité absolue: 117Didier Burkhalter est élu avec 194 voix

10h06. Ueli Maurer est réélu au premier tour avec 159 voix Bulletins délivrés: 245Bulletins rentrés: 245 Blancs: 16 Nuls: 3 Bulletins valables: 226 Majorité absolue: 114 Résultat: Ueli Maurer est élu avec 159 voixOnt obtenu des voix: Hansjörg Walter, 41; Luc Recordon (Verts/VD), 13; divers, 13.

9h50. L’UDC en cellule de crise? Les poids lourds de l’UDC se regroupent autour de leur chef de groupe, Caspar Baader. Conférence de crise? L’élection d’Eveline Widmer-Schlumpf semble difficile à avaler.

9h47. Alain Berset et les bourgeois Entre deux élections, le candidat socialiste Alain Berset ne perd pas son temps à aller dans les Pas perdus. Il reste dans l’hémicycle et multiplie les rencontres bilatérales avec des conseillers nationaux bourgeois. Il a notamment discuté plusieurs minutes avec Peter Spuhler (UDC/TG).

9h43. L’UDC boycotte les applaudissements La réélection d’Eveline Widmer-Schlumpf est saluée par des applaudissements, sauf à l’UDC. Le président du PBD, Hans Grunder, et son chef de groupe, Hansjörg Hassler, se prennent dans les bras. La victoire est plus nette que prévu.

9h42. La bourgeoise-démocrate Eveline Widmer-Schlumpf est réélue avec 131 voix Bulletins délivrés: 245Bulletins rentrés: 245Blancs: 5Nuls: 1Bulletins valables: 239Majorité absolue: 120Résultat: Eveline Widmer-Schlumpf est élue avec 131Ont obtenu des voix: Hansjörg Walter, 63 voix; Jean-François Rime, 41; voix éparses, 4.

9h30. Chewing-gum Mais que fait l’UDC Jean-François Rime? Les journalistes sur place s’interrogent: rumine-t-il? Ou mâche-t-il un chewing-gum?

9h27. Les photos et le journal de Christoph Blocher Les photographes se pressent autour de Christoph Blocher qui lit tranquillement son journal à sa place, au fond de la salle. Juste derrière le stratège de l’UDC, le président du PDC Christophe Darbellay discute avec les conseillers aux Etats Géraldine Savary (PS/VD) et Luc Recordon (Verts/VD).

9h23. Une partie de la gauche manifestera son opposition à Ueli Maurer en votant Rime ou Walter Bruits des Pas perdus: une partie de la gauche votera Walter ou Rime au moment de la réélection de Maurer, histoire de manifester sa désapprobation à l’égard de l’UDC.

9h22. La démocrate-chrétienne Doris Leuthard réélue avec 216 Bulletins délivrés: 245 Bulletins rentrés: 245Blancs: 17Nuls: 1Majorité absolue: 114Résultats: Doris Leuthard est élu avec 216

9h08. L’attente des socialistes dans leur Stamm Il n’y a pas encore beaucoup de monde au Stamm des militants socialistes. Nuria Gorrite, la syndique de Morges (VD) fait partie des militants déjà installés au «Progr» de Berne. «Je voulais entendre les adieux de Micheline Calmy-Rey, elle a fait du bon boulot.» Le Parti socialiste suisse a loué les locaux de ce centre alternatif tout proche de la place fédérale pour que ses militants, Vaudois et Fribourgeois en priorité, puissent suivre l’élection. Peu avant 9h, alors que les présidents des groupes s’expriment sur le grand écran, les militants sont une cinquantaine dans les lieux, toutes origines mélangées. Les Vaudois ont fait leur décompte: Maillard reste outsider. Hier il lui manquait une dizaine de voix. Il aurait toutes ses chances si l’UDC Hansjörg Walter est élu, mais bien sûr ce n’est pas la stratégie du parti. La délégation fribourgeoise, où on trouve l’ancien conseiller d’Etat Claude Grandjean, reste confiante.

9h03. La réélection de Doris Leuthard débute Les scrutateurs distribuent les bulletins de vote pour la réélection de la démocrate-chrétienne Doris Leuthard. Elle a été élue en 2006 au Conseil fédéral. Elle n’a guère de soucis à se faire. Elle est soutenue par l’ensemble des groupes.

9h02. Le PBD met la faute sur l’UDC Hansjörg Hassler, président du groupe PBD: «La situation actuelle est de la responsabilité de l’UDC, qui a exclu Eveline Widmer-Schlumpf. Au Conseil fédéral, nous avons besoin de stabilité et de continuité. C’est pourquoi nous vous invitons à élire les ministres sortants.»

8h55. Les Verts libéraux soutiendront Eveline Widmer-Schlumpf Tiana Moser, la cheffe du groupe vert libéral, indique qu’ils voteront pour Eveline Widmer-Schlumpf.

8h50. Le PLR soutient le deuxième siège de l’UDC Le PLR soutient la demande de l’UDC d’avoir un deuxième siège au Conseil fédéral à la place d’Eveline Widmer-Schlumpf. Il en va de la stabilité du pays, selon la cheffe de groupe Gabi Huber: il ne faut pas humilier un parti.

8h47. Les Verts pour les deux PLR Antonio Hodgers, président du groupe écologiste, s’interroge sur les appréciations très diverses de la concordance. «Dans ce contexte, les Verts se sentent libres de choisir les membres du Conseil fédéral selon leurs préférences politiques. Afin de garantir au Conseil fédéral une approche moderne de la gestion des ressources, nous voterons pour les candidats du PBD, du PDC et du PS. Ainsi que les deux ministres sortants du PLR, Didier Burkhalter et Johann Schneider-Ammann.»

8h45. L’UDC devra attendre pour récupérer son deuxième siège, selon le PDC Urs Schwaller, président du groupe PDC, commence par défendre le bilan de sa ministre Doris Leuthard. Le groupe recommande «à l’unanimité» de la réélire. Il reconduira tous les ministres sortants. Pas de consigne de vote pour l’élection du candidat socialiste. L’UDC devra attendre pour récupérer un deuxième siège au Conseil fédéral. «Le collège doit assumer ses tâches ses quatre prochaines années dans la confiance réciproque.».

8h37. Les socialistes soutiendront Eveline Widmer-Schlumpf et Johann Schneider-Amman Ursula Wyss, présidente du groupe socialiste, confirme que le parti n’attaquera pas les sièges du PLR: «L’UDC n’est pas prête à revenir au gouvernement.»

8h36. L’UDC attaquera le siège d’Eveline Widmer-Schlumpf avec Jean-François Rime et Hansjörg Walter Caspar Baader (BL/UDC), ouvre le bal des discours des chefs de groupe: «Notre groupe est très inquiet pour l’avenir de notre pays. La pression de l’étranger sur notre souveraineté est de plus en plus forte. La concordance ne fonctionne que si les principales forces du pays sont représentées au gouvernement selon leur poids politique» Il annonce que le parti attaquera Eveline Widmer-Schlumpf avec Jean-François Rime et Hansjörg Walter.

8h31. L’élection commence Les membres du Conseil fédéral quittent la salle. Hans Altherr rappelle les règles du jeu: «Les parlementaires peuvent voter pour qui ils veulent pendant les deux premiers tours. A partir du troisième tour de scrutin, aucune nouvelle candidature n’est admise.»

8h30. Discours de Micheline Calmy-Rey Dans son discours, Micheline Calmy-Rey fait le bilan de son action à la tête des Affaires étrangères. En français, puis en allemand, elle défend la voie bilatérale et sa politique d’ouverture. Nouvelle standing ovation. Plusieurs représentants de l’UDC, dont Christoph Blocher et Jean-François Rime, restent assis

8h11. Hommage à Micheline Calmy-Rey (suite) Hans Altherr: «Vous avez donné un visage à notre politique étrangère, en Suisse comme à l’étranger.» Standing ovation.

8h09. Hommage à Micheline Calmy-Rey Lecture de la lettre de démission de Micheline Calmy-Rey. Le président des Etats, Hans Altherr (PDC/AR), qui mènera les débats à la place du président du National Hansjörg Walter, lui rend hommage.

8h04. Bruits d’attaques frontales Dans les Pas perdus, on a le sentiment que l’UDC attaquera tous les sièges du PLR et du PS.

8h. Ouverture de la séance La salle du parlement est pleine comme un œuf. Les conseillers fédéraux ont pris place. Ueli Maurer converse avec Eveline Widmer-Schlumpf. La cloche retentit. La séance est ouverte.

8h. Baader: «Dommage d’avoir un gouvernement de centre gauche» Caspar Baader au terme de la réunion du groupe UDC: «Ce serait dommage d’avoir un gouvernement de centre gauche. Nous gardons l’espoir de rétablir la concordance». Attaque d’un siège radical? No comment.

7h55. La salle du parlement se remplit. A l’arrière, le candidat socialiste Alain Berset, très détendu, discute avec le président du PDC Christophe Darbellay. Les rangs de l’UDC, longtemps vides, deviennent plus fournis.

■ 7h50. L’UDC en ordre de bataille Jean-François Rime et Hansjörg Walter sortent de la réunion de la dernière chance du groupe UDC. Ils espèrent toujours battre Eveline Widmer-Schlumpf et disent que le groupe a défini sa stratégie mais n’en disent pas plus.

■ 7h45 La délégation du Conseil d’Etat vaudois vient d’arriver dans les tribunes, emmenées par le PLR Pascal Broulis et un huissier en tenue vert et blanc.

■ 7h15. Premiers arrivés Les premiers parlementaires arrivent au compte-gouttes pour installer leurs affaires. Comme pour une rentrée scolaire, les nouveaux sont les plus pressés. Yannick Butter (PDC/VS), Fathi Derder (PLR/VD), Jean-Christophe Schwaab (PS/VD), Marco Romano (PDC/TI) et Mathias Reynard (PS/VS) font figure d’élèves modèles. A 7h45, seuls une vingtaine de parlementaires sont assis.