L’Institut du cinéma suisse ne verra pas le jour. Cette idée a été repoussée, a annoncé le ministre de la culture Alain Berset de passage vendredi au Festival du film de Locarno (TI). Le projet avait été évoqué plusieurs fois ces dernières années.

L’Office fédéral de la culture a soigneusement examiné la possibilité de créer un institut du cinéma. Celui-ci était demandé par Cinésuisse, l’association faîtière de la branche suisse du cinéma et de l’audiovisuel.

L’idée de l’institut a été repoussée. Pour le conseiller fédéral Alain Berset, l’encouragement du cinéma est une tâche qui ne doit pas être déléguée à une institution externe, indique un communiqué du Département fédéral de l’intérieur. Alain Berset a rappelé à Locarno la fonction de l’Etat qui doit assurer des conditions cadres optimales pour la création culturelle. La politique culturelle ne doit pas prescrire de quotas mais viser la qualité et l’originalité artistique, et récompenser le succès, précise le communiqué.

Le conseiller fédéral a confirmé l’engagement de la Confédération pour la promotion du cinéma suisse. Il a insisté sur la relation de confiance qu’il compte entretenir avec la branche du cinéma. Le ministre a par ailleurs souligné son intention de mieux positionner la scène culturelle suisse dans le contexte européen.

Alain Berset a en outre annoncé le lancement de prix de la danse. Ils seront décernés pour la première fois en 2013 au Théâtre de l’Equilibre à Fribourg. Comme le Prix du cinéma suisse, remis à l’avenir en alternance à Genève et à Zurich, les Prix de la danse feront partie des Prix suisses de la culture. Ces récompenses visent à susciter une dynamique nationale, à promouvoir la diversité culturelle et assurer à la scène culturelle suisse une visibilité importante à l’étranger.