Durant les trois mois de la crise du coronavirus, la Suisse s’est découvert un capitaine de gros temps: Alain Berset, sur le pont le plus souvent de 15 à 18 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le ministre de la santé suit attentivement l’évolution de la situation depuis janvier. Dans les jours qui suivent sa rencontre au WEF de Davos avec le directeur de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, il rédige une note à l’intention du Conseil fédéral, tandis que son Office fédéral de la santé publique (OFSP) crée une première task force. Pour Le Temps, il a accepté de revenir sur six dates clés de l’épidémie.

Mardi 25 février 2020