L’élection du seul Alain Berset au Conseil fédéral devrait réduire au minimum une redistribution des départements, lors de la première séance du nouveau Conseil fédéral prévue vendredi. Le Fribourgeois est tout désigné pour succéder à Micheline Calmy-Rey au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Les relations internationales et les négociations bilatérales avec l’UE, qui prendront toujours plus d’importance, resteraient ainsi en mains socialistes.

Il n’est pas totalement exclu pourtant qu’Alain Berset soit amené à reprendre le dossier des assurances sociales au Département de l’intérieur. Même si le titulaire Didier Burkhalter n’a manifesté aucune intention de quitter son département et souhaite mener à bien les dossiers de la santé, on ne peut exclure que le libéral-radical neuchâtelois accepte de reprendre le DFAE si la discussion au sein du Conseil fédéral devait l’y inciter.

Au PS, on ne croit pas que Simonetta Sommaruga, qui a repris Justice et police il y a un an, soit amenée à changer de portefeuille. Ce serait en tout cas dommageable pour un département qui a connu trois titulaires en quatre ans. Eveline Widmer-Schlumpf est bien accrochée aux Finances, Johann Schneider-Ammann à l’Economie et Doris Leuthard aux Infrastructures. Ueli Maurer n’a guère de chance de quitter la Défense.