Beau temps persistant, air stagnant: en raison des conditions météorologiques, le niveau de pollution aux particules fines atteint un niveau critique dans la région lémanique.Les cantons de Genève et Vaud recommandent de ne pas faire de sport et même de ne pas aérer «longuement» son logement, pour éviter d’inhaler ces particules produites notamment par le trafic automobile.

Autre recommandation des autorités: ne pas faire de feu, utiliser les transports en commun ou le covoiturage plutôt que son véhicule personnel, diminuer le chauffage chez soi. Les asthmatiques, les jeunes enfants, les personnes âgées ou souffrant d’une affection respiratoire sont particulièrement vulnérables aux irritations provoquées par les particules fines.

Selon les autorités genevoises, «la procédure d’information et de recommandations mise en place en France voisine sera probablement activée sur le bassin lémanique ce vendredi 4 février». «Les prévisions météorologiques annoncent une persistance des conditions anticycloniques et des vents faibles, ajoute le communiqué. Ainsi, il est probable que les concentrations en particules fines mesurées se maintiendront à un niveau relativement élevé et supérieur au niveau d’information» de 75 microgrammes par mètre cube.

Parallèlement, le canton de Vaud et les CFF proposent un «abonnement Bol d’Air», valable trois mois, qui permet de se déplacer à moitié prix sur le réseau CFF, pour 34 francs seulement au lieu de 54 pour le demi-tarif normal. «Il contribue à améliorer la qualité de l’air dans le canton en utilisant les transports publics à un tarif réduit», estiment les autorités vaudoises. Le bon qui donne droit à l’abonnement est téléchargeable à l’adresse www.vd.ch/air.