Certains patients gardent un mauvais souvenir de l’accueil du CHUV, d’autres un meilleur: «Une usine où on est considéré comme des numéros», écrit l’un sur Google, «excellent accueil, très bonne organisation, bravo», répond l’autre. Pour s’améliorer, le CHUV a décidé de se tourner vers un nouveau partenaire afin de former son personnel à fournir un accueil personnalisé aux patients. Pour cela, le centre hospitalier se dote d’une collaboration avec la mondialement connue Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) et ses près de 3800 étudiants de 121 nationalités.