Au quartier général des Amis de la Constitution, rien ne rappelle l’atmosphère parfois enflammée de la campagne de votation sur la loi covid. Paisible, rustique, le lieu tranche avec les manœuvres par moments agressives de certains opposants ou même les menaces envers des ministres cantonaux. Les Amis de la Constitution, mouvement citoyen, n’ont pas de lien avec ces débordements. Mais ils combattent ardemment la loi et le certificat covid depuis des mois. Et c’est dans un restaurant de Bümpliz, en banlieue de Berne, que leurs figures de proue ont choisi de suivre les résultats et de répondre aux médias. Ici, point de certificat covid obligatoire. Le rassemblement entre dans la catégorie des manifestations politiques, et, à ce titre, le port du masque et une limitation de la fréquentation suffisent. Le masque, les Amis de la Constitution et leurs soutiens n’y recourent pas vraiment. Certains, comme leur coprésident Werner Boxler, indiquent qu’une attestation médicale les en dispense.