Après une fin de semaine dantesque, les cantons de Genève, des Grisons et du Tessin, fortement touchés par les intempéries des jours derniers, ont pu entrevoir une amélioration dimanche. L'arrêt des précipitations et le retour du soleil ont permis un peu partout le début des travaux de déblaiement. Mais le bilan de ces derniers jours de pluie est déjà lourd: plusieurs blessés graves, des centaines d'évacuations, des routes et des voies de chemins de fer coupées ou encore des maisons détruites. On parle déjà de plusieurs millions de francs de dégâts.

Dans le canton des Grisons, le plus touché, près de 4000 pompiers ont été mobilisés ce week-end pour commencer les travaux de remise en état. Pourtant, quelque 300 personnes n'avaient pas encore pu regagner leur domicile dimanche soir, notamment les habitants de Panix, évacués en raison des risques de glissement de terrain. Plusieurs quartiers de Coire, dont une partie de la vieille ville, se sont également retrouvés sous les eaux. Dans le village de Schlans, les habitants ont échappé de peu à une coulée de boue qui s'est arrêtée au milieu du village. A Disentis, il est tombé 170 litres d'eau par m2 en 48 heures. On n'avait pas vu pareil déluge depuis 50 ans. Par mesure de sécurité, les axes ferroviaires et routiers alpins, notamment les tunnels du Gothard et la ligne du Simplon, ont dû être provisoirement fermés samedi. Toutefois, le trafic était rétabli sur tout le réseau dès le dimanche matin.

Dans le canton du Tessin, le lac Majeur a débordé par endroits, provoquant des inondations près de Locarno et de Magadino. Dimanche, le niveau du lac dépassait encore la cote d'alerte de 195 mètres pour culminer à 196,19 mètres. De nombreux éboulements se sont produits, notamment en Léventine. En Valais, les vallées de Saas Fee et de Zermatt ont également dû être fermées une partie de samedi. Enfin, dans le canton d'Uri, les travaux de déblaiement des routes ont pu débuter dimanche matin dans la région du Meiental.