La 29e Street Parade a démarré à Zurich. Des DJs jouent sur les huit scènes situées le long du parcours du défilé depuis 13h samedi après-midi. Et la première des 26 Love-Mobiles s'est mise en route le long du lac de Zurich une heure plus tard.

Les chars et leurs danseurs vont mettre environ quatre heures pour parcourir les quelque deux kilomètres qui séparent le Seefeld de l'Enge Hafendamm en passant par Bellevue, le Quaibrücke et la Bürkliplatz.

Lire aussi: A la Street Parade de Zurich, «les drogues sont testées de manière anonyme»

Des bus venus de l'étranger et des trains spéciaux

Cela garantit aux plusieurs centaines de milliers de personnes attendues des heures de fête en plein air. En effet, selon le programme, la dernière Love-Mobile ne se mettra en marche que peu avant 18h et roulera jusqu'à 22h.

Sur les huit scènes, les DJs locaux et internationaux se produiront jusqu'à minuit. Une dizaine de soirées se tiennent en marge de cet événement, depuis vendredi et jusqu'à dimanche, dans différents lieux de la ville.

Après les annulations des étés 2020 et 2021 pour cause de pandémie, de nombreux bus de fête sont arrivés de l'étranger dans la matinée, sans oublier les trains spéciaux, d'où sont descendus en un flux constant des personnes avides de faire la fête.

Découvrez notre épopée de la Langstrasse: A Zurich, une longue rue à l’histoire chaude

La devise: «Pense!»

Comme lors des éditions précédentes, le public de la Street Parade est hétéroclite; au son des beats vrombissants, des jeunes, des familles avec enfants et aussi de nombreuses personnes aux cheveux gris se déplacent dans la foule.

Certains d'entre eux se sont déguisés en super-héros, en licorne, en papillon ou en schtroumpf. D'autres portent des vêtements pailletés – ou simplement peu de vêtements. La majorité des participants est habillée de façon normale avec une prédominance de shorts et de casquettes, soleil oblige.

La 29e Street Parade est placée sous la devise «Think!» (Pense!) «Seul celui qui pense peut confirmer, écarter ou réajuster ses actions et ses préjugés», écrit le comité d'organisation.