A l'instar de Lausanne, la municipalité de Vevey a décidé de réduire la vitesse à 30 km/h de 22h à 06h sur l'ensemble du territoire communal pour lutter contre la pollution sonore. La mesure doit entrer en vigueur en septembre prochain.

Avec cette action, la ville de Vevey apporte une réponse à plusieurs propositions citoyennes récoltées dans le cadre de la démarche participative pour le Plan climat, indique-t-elle mercredi dans un communiqué. Elle dit aussi répondre au postulat «Décibels» déposé en 2018 devant le conseil communal (législatif).

Cette nouvelle mesure nécessitera la pose de quelque 170 panneaux de signalisation spécifiques. Le Conseil communal a récemment débloqué un crédit dans cette intention.

Lausanne l'assure, le bruit baisse

La capitale est passée à ce régime en septembre 20021. «C’est une attente forte de la population», relevait alors Florence Germond, municipale chargée de la mobilité. «Les Lausannois dormiront désormais dans une ville moins bruyante.» Les essais effectués ont démontré que la vitesse de nuit à 30 km/h permet de réduire le bruit moyen de deux à trois décibels, avec une réduction par deux du bruit ressenti.

La baisse générale de la vitesse de 50 à 30 km/h la nuit a en effet été validée à l'été 2021 par les juges de la Cour de droit administratif et public. Les magistrats cantonaux ont rejeté le recours déposé par un chauffeur de taxi. Les bus, trolleys et taxis devront eux aussi jouer le jeu et lever le pied de la pédale d’accélérateur. Quant aux feux bleus – ambulanciers, policiers – ils sont dans l’attente d’un changement de législation fédérale à ce sujet.

A ce propos: Lausanne passe en zone 30 la nuit