Compagnon de la nouvelle conseillère d’Etat Cesla Amarelle, le directeur administratif et financier du CHUV démissionne. Philipp Müller veut éviter «tout risque hypothétique de conflit d’intérêts», indique lundi l’hôpital vaudois.

Philipp Müller n’était pas tenu par la loi de démissionner, souligne le communiqué. Le directeur a cependant estimé que «ses responsabilités actuelles sont incompatibles avec celles de sa conjointe en raison de la concentration de pouvoir», poursuit le Centre hospitalier universitaire vaudois.

Lire aussi: Cesla Amarelle, une militante intellectuelle au Conseil d’Etat

Au 31 décembre

Le directeur général du CHUV Pierre-François Leyvraz a pris acte «avec regret» de la décision de son collaborateur. La démission de Philipp Müller prendra effet au 31 décembre, de manière à assurer «une bonne transition».

Selon le CHUV, Philipp Müller, en tant que directeur administratif et financier, a notamment permis d’équilibrer les comptes de l’hôpital l’an dernier «dans un contexte tarifaire défavorable aux hôpitaux universitaires, sans porter préjudice aux prestations données aux patients».

Les départements ne sont pas encore attribués

La socialiste Cesla Amarelle a été élue le 21 mai au Conseil d’Etat vaudois, reprenant le siège d’Anne-Catherine Lyon. La répartition des départements au sein du collège n’est pas encore connue. L’assermentation des autorités est agendée le 27 juin, avec une entrée en fonctions début juillet.

Lire également: Même élargie, la droite vaudoise reste impuissante