Pas une semaine sans que le foyer de Mancy n’occupe l’agenda du Conseil d’Etat genevois. Un dossier qu’il «examine très régulièrement» avec «beaucoup de sensibilité», selon les mots du président Serge Dal Busco. Surveillance rapprochée des foyers, création d’une plateforme réunissant les différents acteurs publics, privés ou associatifs, soutien aux familles ou encore groupe de suivi pour résoudre les problèmes de locaux et d’informatique: plusieurs mesures, annoncées en conférence de presse le 3 mars dernier, sont désormais mises en œuvre.