Les armes suisses s’exportent bien pour calmer les ardeurs de la rue. Lors des heurts qui opposent depuis plusieurs jours manifestants du mouvement Black Lives Matter et agents fédéraux dépêchés par le président Donald Trump à Portland, les forces de l’ordre américaines ont eu recours aux GL06 de la firme thounoise Brügger & Thomet. L’entreprise équipe le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis de ses lanceurs de projectile depuis 2018.

L’arme anti- «gilets jaunes»

Le GL06 40 mm est «le plus précis lanceur de ce calibre sur le marché, léger, ergonomique et rapide», détaille B&T sur son site internet. L’arme est loin d’être inconnue: elle a défrayé la chronique pendant des mois en France l’année dernière lors de son utilisation contre le mouvement des «gilets jaunes». A Paris, les petits fusils de 60 cm de long pour 2,1 kg n’avaient pas fait dans le détail, provoquant des dizaines de blessés graves, mâchoires fracturées, énucléations, dents cassées ou encore fractures du crâne. Son nom était alors différent, LBD – pour lanceur de balles de défense. L’arme GL06 que le Secrétariat d’Etat à l’économie suisse exporte aux Etats-Unis sous la catégorie «matériel de guerre» est toutefois la même.