L’arrestation de Jean-Louis B. n’est pas le fait des recherches fructueuses de la police, le fugitif a décidé de son propre chef de se rendre. Selon Jean-Christophe Sauterel, le porte-parole de la police cantonale vaudoise qui s’exprimait il y a peu sur les ondes de la RSR, Jean-Louis B. est allé ce matin vers 10h30 dans un restaurant d’alpage de la région des Rasses, où il s’est fait connaître du personnel, en lui demandant d’appeler la police. Le porte-parole explique cette décision par la «forte pression» que subissait le fuyard, traqué depuis lundi par les forces de l’ordre.