Depuis mars 2019, les procédures d’asile en Suisse sont mises en œuvre de manière accélérée au sein de six centres principaux. A l’origine favorable à cette réforme, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), faîtière des œuvres d’entraide suisse, déplore sa mauvaise application. Entretien avec sa directrice, Miriam Behrens.