de l'Etat de 5,3 milliardsDésormais, le Conseil fédéral veut «concentrer ses efforts sur l'examen des tâches de la Confédération», a-t-il annoncé mercredi. Hans-Rudolf Merz a présenté les contours de cette réforme en avril. L'objectif est de réduire de 5,3 milliards de francs la progression des dépenses telle qu'elle est prévue dans la planification financière.

Cela doit se faire en deux temps. Il faudra d'abord réduire l'appétit des départements de 2,3 milliards d'ici à 2015 dans les activités autres que les assurances sociales. S'agissant de celles-ci, la croissance des dépenses devra être amputée de 3 milliards d'ici à 2020.

Comment y parvenir? Par une sixième révision de l'assurance invalidité, une douzième révision de l'AVS et une cinquantaine d'autres réformes ciblées qui seront mises en chantier d'ici à l'an prochain.

La pression porte surtout sur les assurances sociales. Le Département des finances a ajouté cette semaine une pierre à l'édifice. Il a fait adopter par le Conseil fédéral un rapport sur les perspectives à long terme des finances publiques. Ce document tente de calculer la charge que représentera l'arrivée à la retraite de la génération du baby-boom à l'horizon 2050!

Ne pas tarder

Si rien n'est entrepris, les dépenses publiques pour l'AVS, l'AI, la santé et les soins de longue durée passeront de 15,2 à 20,2% du produit intérieur brut (PIB) et la part de l'endettement grimpera de 50 à 130% du PIB. Conclusion: il ne faut pas tarder à entreprendre les réformes sociales.

Ces projections sont théoriques. «Mais nous avons voulu apporter une contribution aux discussions politiques sur l'AI et l'AVS, car le budget fédéral est directement touché lorsque les assurances sociales sont en difficulté», justifie Peter Siegenthaler, directeur de l'Administration fédérale des finances (AFF).

Applaudi par economiesuisse, ce rapport vient appuyer la volonté du Conseil fédéral de passer au scanner les tâches de la Confédération. Le parlement suivra-t-il? Cette réforme ne va-t-elle pas connaître le même sort que la réorganisation des départements? La réponse tombera ces prochains mois.