Les temps sont durs pour les assurés au parlement. Coup sur coup, trois révisions législatives ont montré que la défense de leurs intérêts était fragile, et cela ne manque pas d’inquiéter la Fédération romande des consommateurs (FRC).