Repères

Les atouts et faiblesses des candidats déclarés

Les candidats déclarés à ce jour à la succession de Pascal Couchepin

Pascal Broulis

Date de naissance: 3 avril 1965.

Etat civil: marié, un fils.

Domicile: Sainte-Croix (VD).

Origine: Sainte-Croix (VD).

Parcours professionnel: formation commerciale, Crédit Foncier Vaudois, directeur adjoint de la Banque Cantonale Vaudoise.

Parcours politique: conseiller communal à Sainte-Croix (1985), député au Grand Conseil vaudois (1990), conseiller d’Etat et chef du Département cantonal des finances (2002), président du Conseil d’Etat (2007).

Atouts: réputation de bon gestionnaire, sens du consensus et du fédéralisme, bon réseauteur à l’échelon romand, poids du canton de Vaud, force de persuasion, respect des institutions.

Handicaps: absence de réseau à Berne, connaissance lacunaire de l’allemand, profil politique (différent de la ligne officielle du PLR suisse), caractère autoritaire.

Didier Burkhalter

Date de naissance: 17 mai 1960.

Etat civil: marié, trois enfants.

Domicile: Neuchâtel. Origine: Neuchâtel, Sumiswald (BE).

Parcours professionnel: licencié en sciences économiques, économiste.

Parcours politique: membre du législatif communal de Neuchâtel (1988), membre de l’exécutif communal (1991-2005), député au Grand Conseil (1990-2001), conseiller national (2003), conseiller aux Etats (2007).

Atouts: réputation de compétence et de sérieux, en évidence sur plusieurs dossiers tels que les affaires militaires et la politique de sécurité, dont il passe pour le meilleur spécialiste, et la réforme du Conseil fédéral.

Handicaps: personnalité un peu lisse, son sens du consensus et sa courtoisie peuvent passer pour un manque de caractère.

Dominique de Buman

Date de naissance: 28 avril 1956.

Etat civil: célibataire.

Domicile: Fribourg.

Origine: Fribourg.

Parcours professionnel: licence en droit, juriste, président d’Helvetia Latina.

Parcours politique: conseiller communal à Fribourg (1986-1993), député au Grand Conseil (1986-2003), syndic de Fribourg (1994-2004), conseiller national (2003), vice-président du PDC suisse (2004).

Atouts: expérience de l’exécutif, défense des minorités linguistiques, facilité de contact, solide ancrage local.

Handicaps: candidature de combat destinée à ravir un siège libéral-radical, concurrence avec d’autres candidatures PDC, rarement cité parmi les papables, réputé ambitieux et orgueilleux, pas considéré comme un incontournable.

■Christian Lüscher

Date de naissance: 6 décembre 1963.

Etat civil: divorcé, deux fils.

Domicile: Genève.

Origine: Muhen (AG), Genève (GE).

Parcours professionnel: avocat, ancien président du Servette FC.

Parcours politique: libéral, conseil municipal de Troinex (1999), député au Grand Conseil genevois (2001), conseiller national (2007), membre des commissions parlementaires judiciaire, des affaires juridiques, et de rédaction.

Atouts: réputation de travailleur, connaît bien ses dossiers, contact facile, apprécié par l’UDC.

Handicaps: Genevois, candidat du Parti libéral genevois mais pas celui des radicaux de son canton, peu connu en Suisse alémanique, positions jugées populistes par la gauche.

Martine Brunschwig Graf

Date de naissance: 16 mars 1950.

Etat civil: veuve.

Domicile: Genève. Origine: Ramsen (SH), Hütten (ZH), née à Fribourg.

Parcours professionnel: économiste, Association des employés de banque, directrice romande de l’ex-Société pour le développement de l’économie suisse.

Parcours politique: députée au Grand Conseil genevois (1989), conseillère d’Etat et cheffe du Département genevois de l’Instruction publique (1993), puis des Finances (2003-2005), conseillère nationale (2003).

Atouts: longue expérience dans un exécutif, compétences largement reconnues, force de persuasion.

Handicaps: Genevoise, candidate des libéraux et non des radicaux genevois, un côté maîtresse d’école, la plus âgée des candidats.

Publicité