Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’extension du Kunsthaus devrait être inaugurée en 2020. (crédit photo: DR)
© kunsthaus

Zurich

Aucune trace d’un cimetière juif sous l’extension du Kunsthaus

L’extension du musée d’art de Zurich ne risque pas de déranger la paix des morts: la ville affirme n’avoir trouvé aucune trace d’os humains dans les 60 000 mètres cubes de terre retournés durant les travaux d’excavation

Il restait un doute infime, il est désormais levé: il n’y a aucune trace d’un cimetière juif sur le lieu qui doit accueillir l’extension du Kunsthaus, à Zurich. La ville annonce ce mercredi la fin prochaine des travaux d’excavation, précisant que les fouilles n’ont pas révélé d’indices de la présence d’un ancien lieu de sépulture. Une organisation de juif ultra-orthodoxes américaine s’était opposée à la poursuite de ce chantier, au motif qu’il dérangeait la paix des morts.

Lire aussi: Les fantômes hantent le Kunsthaus de Zurich

La ville avait annoncé en 2007 déjà la possibilité que soient découverts, à cet emplacement, les vestiges de tombes juives du Moyen-Âge. Un plan datant du 13e siècle indiquait la présence d’un cimetière dans le quartier de l’actuel Kunsthaus. Les autorités de la ville et des représentants de la communauté israélite locale s’étaient réunies pour étudier le cas où des ossements devaient être retrouvés. Ils s’étaient mis d’accord sur un transfert d’éventuels restes.

Une solution inacceptable aux yeux de l’organisation Asra Kadisha basée à Brooklyn, spécialisée dans la préservation des cimetières juifs dans le monde. Invoquant la loi religieuse qui consacre l’inviolabilité du cadavre et le repos éternel des morts, elle avait exigé l’arrêt des travaux. Face au refus des autorités zurichoises, les juifs orthodoxes avaient organisé, en janvier de cette année, des manifestations devant les représentations suisses à New York, Tel Aviv, Londres et Montréal, sans pour autant parvenir à infléchir le cours du chantier.

Pour ces travaux d’excavation, qui ont commencé en octobre 2015, quelque 60 000 mètres cubes de terre ont été retournés. S’ils n’ont pu confirmer la présence d’un ancien cimetière, ils ont révélé les restes de l’ancienne muraille de la ville, datant du 17e siècle, ainsi que des fragments de céramique de la préhistoire.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a