Télévision 

Ses audiences confortent la RTS dans son rôle de service public

L’année passée, 93 des 100 émissions de TV les plus regardées en Suisse romande ont été des programmes de la RTS. La fiction supplante le sport

Embarrassée à tous points de vue par No Billag, la RTS ne le criera pas sur les toits. Mais ses chiffres d’audience de l’année passée la confortent dans son rôle de service public. Ils n’ont pas encore été publiés; toutefois, le diffuseur a transmis au Temps le top 100 des succès TV de 2017, toutes chaînes confondues. 93 scores sur 100 relèvent des deux chaînes publiques romandes. Le premier triomphe non RTS, de TF1, arrive à la 18e position, avec un chapitre de The Voice.

Consulter notre dossier sur la campagne No Billag.

■ Triomphe pour un dimanche de votations

L’émission la plus regardée l’an passé a été le TJ du 12 février, un dimanche de votations portant sur les naturalisations facilitées, la RIE III et le fonds routier Forta. 458 000 fidèles étaient devant le poste, soit une part de marché de 70%. Suivent un Mise au point de novembre, notamment à propos de Tariq Ramadan; le final de 26 Minutes le 16 décembre; un Toutes Taxes Comprises qui parlait de Forta, ainsi qu’A bon entendeur évoquant le prix des achats. Puis un 26 Minutes et un Temps présent sur les paysans en détresse.

■ Fiction: l’irruption de «Quartier des banques»

Dans ce top 100, le premier film arrive en 9e position, c’est La Famille Bélier. Fait inédit l’année passée, peu après en matière de fiction, c’est une production maison qui apparaît: le début de Quartier des banques occupe la 22e place du podium global. Un film revient, en 27e ligne, Kingsman: services secrets. La première série américaine pointe à la 28e place, c’est un épisode de NCIS.

■ Les sports, toujours constants

Les sports n’apparaissent qu’à la 11e marche, avec le match retour de qualification Suisse-Irlande du nord pour la Coupe du monde, mais à partir de là, ils se montrent bien présents dans le palmarès, avec, pour l’essentiel, le football, et un peu de tennis (Federer-Nadal à Melbourne, le 29 janvier, en 12e place).

■ La fiction domine le palmarès

Si l’on analyse ces succès par genre, la fiction (films et séries) est la plus regardée, avec 42 occurrences. Suivent les émissions de la RTS au sens large, d’Infrarouge à Cuisine de chez nous, soit 28 programmes, et les sports, avec 18 soirées. Notre total n’atteint pas 100 car il reste quelques produits inclassables.

Ces bons scores ne doivent pas faire oublier que la RTS ne règne pas sans partage sur ses terres. La part de marché ordinaire des deux chaînes est d’un peu plus de 30%. TF1 et M6 captent chacune 10% des spectateurs.


Une opinion d’un partisan: L’apocalypse est proche: nous voterons sur «No Billag»!

Un expert opposé à l’initiative: Stephan Davidshofer: «Sauvons ce lieu du vivre-ensemble romand»

Dossier
La controverse «No Billag»

Publicité