Le plus vieux taureau de Suisse est mort. «Augustus», de la race écossaise highland, s’est éteint mercredi à l’âge de 18 ans et sept mois à Ermatingen (TG). Il avait passé une bonne partie de sa vie sur un alpage au-dessus de Locarno.

L’animal de 700 kilos laisse une belle descendance: il a engendré plus de 200 rejetons, tous de manière naturelle. «Augustus» a gardé jusqu’à un âge avancé un caractère agréable, a indiqué l’éleveur Guido Leutenegger. Les enfants pouvaient même le monter, a-t-il ajouté.

Sa longévité sort du lot. «On peut partir du principe qu’’Augustus’ était le plus vieux taureau», explique Jürg Guggisberg, responsable marketing de la Banque de données sur le trafic des animaux. La vache la plus âgée a elle 25 ans. De race brune, elle vit en Suisse orientale.

Les bovins highland vivent spécialement longtemps, indique Walter Schluep, président de la «Highland Cattle Society». Environ 10’000 représentants de cette race rustique aux longs poils vivent en Suisse.

Les premiers exemplaires ont été importés il y a une vingtaine d’années. La vache highland est appréciée pour sa viande mais aussi pour son autonomie, sa résistance et sa capacité à pâturer dans des landes ou dans des zones difficiles d’entretien.

Elle peut en effet consommer une large palette d’arbustes et fait ainsi une bonne débroussailleuse. L’animal s’est bien adapté aux climats plus chauds que son Ecosse natale.