Un franc, c’est un franc. Et pour Jean-Marie Fournier, administrateur délégué des remontées mécaniques de Nendaz et Veysonnaz (NVRM), sur ce coup-là, c’est 1 franc de trop. Dès l’hiver prochain, le prix de la journée de ski sur le domaine des 4 Vallées – qui regroupe Thyon, Nendaz, Veysonnaz et Verbier – coûtera 74 francs, contre 73 auparavant, alors que l’abonnement pour deux jours sera majoré de 2 francs, à 146 francs.

«C’est une bêtise, peste Jean-Marie Fournier. Cette décision est mal venue dans la conjoncture actuelle. La situation économique ambiante est défavorable, le nombre de personnes au chômage est en augmentation, les entreprises tout comme les indépendants font face à des difficultés, les collectivités publiques interviennent à coups de milliards pour sauver ce qui peut l’être et, nous, de notre côté nous augmentons les tarifs. Nous vivons quand même dans le même monde que les autres. C’est incohérent.»