Future ministre attaquée

Comme en Grande-Bretagne, l’affaire SwissLeaks/HSBC a pris une tournure très politique et polémique aux Etats-Unis. La future ministre de la Justice de Barack Obama, Loretta Lynch, s’est retrouvée sous les critiques des républicains au Congrès, qui doivent approuver sa nomination. Ils l’accusent d’avoir été trop indulgente envers HSBC lors de la signature de l’accord entre la banque et la justice américaine, en 2012. A l’époque, la banque avait accepté de payer 1,9 milliard de dollars aux Etats-Unis pour mettre fin à des poursuites pour blanchiment d’argent de la drogue. Loretta Lynch avait supervisé l’accord en tant que procureure du district sud de Manhattan. Elle a dû écrire le 10 février aux sénateurs qui l’interrogeaient à ce sujet, assurant que l’accord signé en 2010 ne mettait pas la banque à l’abri de poursuites pour des faits d’évasion fiscale. Cet arrangement ne fournit «aucune protection contre des poursuites» fondées sur d’autres faits, notamment fiscaux, a-t-elle déclaré.