Pour Viola Amherd, les mauvaises nouvelles s’accumulent en provenance des Etats-Unis. La conseillère fédérale, qui affronte de nombreuses critiques quant au choix du F-35A pour renouveler la flotte aérienne de l’armée suisse, a dû découvrir avec effroi le 29 juillet que les quelque 400 avions de la Navy et du Corps des marines étaient cloués au sol. En cause, la production de composants explosifs utilisés pour déclencher le siège éjectable.