Infectés par le covid, ils sont actuellement 12 patients aux soins intensifs, âgés de 60 ans en moyenne et souvent non vaccinés. En insuffisance respiratoire, atteints d’une pneumonie ou d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë, ils placent à eux seuls en situation de saturation virtuelle le dispositif des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). En effet, depuis le mois de juin, les autorités politiques se sont entendues avec la direction de l’hôpital pour n’attribuer qu’un socle de dix lits à la pandémie, s’agissant des soins intensifs.