METEO

Avalanches: un mort et de nombreux randonneurs secourus en Suisse

Une quantité de neige record avant les fêtes, une météo exceptionnellement douce et des vents tempétueux ensuite: tout était réuni pour provoquer des avalanches

Une quantité de neige record avant les fêtes, une météo exceptionnellement douce et des vents tempétueux ensuite: tout était réuni pour des avalanches. Et ça n’a pas manqué: une personne est morte et plusieurs autres secourues de justesse depuis dimanche en Suisse.

Au moins trois des avalanches qui se sont déclenchées depuis dimanche dans les Alpes suisses ont emporté près d’une dizaine de randonneurs à ski ou à raquette. Tous ont pu être localisés et extraits de la masse neigeuse, mais l’un d’entre eux a succombé à ses graves blessures.

Lire aussi: Les Alpes se parent de blanc pour le plus grand bonheur des visiteurs, invités à la prudence 

Ce dernier est mort à l’hôpital où il avait été héliporté, après avoir été dépisté par un chien, dimanche peu après 17h00 au-dessus de Kandersteg (BE). Alors qu’il revenait d’un tour à raquette avec deux compagnons, une plaque de neige s’est détachée juste au-dessus d’eux, dans le secteur du Hohtürli.

Ses deux compagnons d’infortune ont été retrouvés plus vite, sur le cône d’avalanche. Ils ont été récupérés au moyen d’un treuil et héliportés à l’hôpital pour un contrôle qui n’a pas révélé de blessure.

Dans les Grisons

Les autres coulées se sont toutes abattues le même jour, dans les Grisons, où une Allemande de 35 ans a été grièvement blessée à la mi-journée, alors qu’elle cheminait à raquette à neige du col de l’Oberalp vers la cabane Maighels. C’est son compagnon, un compatriote de 40 ans, qui n’a été que peu enseveli, qui a donné l’alerte au moyen d’un téléphone portable. Il s’en sort avec une jambe cassée.

La femme a été localisée par un chien d’avalanches, à une profondeur d’environ 50 centimètres. Elle a été héliportée à l’hôpital cantonal à Coire dans un état critique.

Plus chanceux

Quatre autres randonneurs à ski ont connu plus de chance dimanche dans l’après-midi. Tous ont été emportés par l’avalanche qu’ils ont eux-mêmes déclenchée en descendant du Piz Belvair, à Zuoz (GR), mais un seul a été légèrement recouvert de neige.

Deux autres randonneurs, qui eux montaient vers le Piz Belvair, ont en revanche été complètement recouverts par la coulée. Ils ont pu être sauvés à temps grâce à leur équipement de recherche anti-avalanche par le groupe à l’origine de la coulée, selon la police cantonale. Heliportés à l’hôpital pour un contrôle, tous deux s’en sortent indemnes.

Les services de météo annonçaient pour ce passage d’une année à l’autre un danger d’avalanche «fort» sur l’ensemble du Valais et des Alpes centrales. Dans les Grisons, il était «marqué». Toutes les conditions étaient en effet réunies. La couche de neige était importante et la température s’est fortement radoucie dimanche et lundi.

Interventions de la Rega

Cette situation critique a également été vécue par la Rega. Entre le 31 décembre et le 1er janvier, les équipes de secours sont intervenues 160 fois, indique mardi la garde aérienne suisse de sauvetage.

Pour la seule Saint-Sylvestre, la centrale d’intervention de la Rega a organisé environ 110 missions hélicoptères; un nouveau record pour une journée. Dans près des deux tiers des cas, les équipages sont intervenus suite à des accidents de sports d’hiver. La Rega a aussi été engagée après des avalanches.

Publicité