Tout au long de l’après-midi, Adrian Amstutz s’est baladé dans le hall du Rathaus bernois, offrant de larges sourires à tout un chacun. Le conseiller national UDC bernois a réalisé un score canon lors du premier tour de l’élection du successeur de la socialiste Simonetta Sommaruga au Conseil des Etats. Il a longtemps flirté avec la majorité absolue, avant que ne tombent les résultats des agglomérations aux majorités de gauche.

Avec 38,9% des voix, Adrian Amstutz a fait un grand pas vers le Conseil des Etats. Il se dit «confiant» avant le second tour, le 6 mars, «mais il faudra encore cravacher».

Bien que bénéficiant d’une avance confortable de près de 20 000 voix, il n’a pas partie gagnée. Car la socialiste Ursula Wyss, soutenue par toute la gauche, a réalisé un bon résultat, avec 33,5%. C’est mieux que toutes les voix de gauche additionnées lors des dernières élections cantonales. Elle sait que si elle veut défendre le siège que Simonetta Sommaruga avait arraché à la droite en 2003, elle devra mobiliser au-delà des électeurs de gauche.

La grande battue de ce premier tour est la radicale Christa Markwalder. Elle devait fédérer derrière son nom les électeurs radicaux et ceux du Parti bourgeois démocratique. Visiblement, les adeptes du PBD ont préféré Andrian Amstutz à la candidate radicale. Malgré un score inférieur à 20%, elle devrait rester dans la course du second tour. Le Parti libéral-radical aurait certainement plus à perdre en quittant l’arène, ce qui serait interprété comme une éponge jetée, face à la suprématie de l’UDC et de la gauche.

Le «réservoir» à suffrages de la gauche se trouve peut-être chez Marc Jost, candidat du Parti évangélique. Il obtient un modeste 7,8%, mais ses 27 553 voix, si elles devaient se reporter sur la candidature d’Ursula Wyss, pourraient lui permettre de coiffer au poteau Andrian Amstutz. C’est le parti de la gauche.

Résultat du 1er tour de l’élection complémentaire bernoise au Conseil des Etats

Participation: 50,8%. Majorité absolue: 175 607 voix

1. Adrian Amstutz, UDC, 57 ans, 136 522 voix, 38,9%

2. Ursula Wyss, socialiste, 38 ans, 117 835 voix, 33,5%

3. Christa Markwalder, PLR, 35 ans, 69 303 voix, 19,7%

4. Marc Jost, PEV, 36 ans, 27 553 voix, 7,8%

Un second tour aura lieu le 6 mars