Obsolète, l’imposition des véhicules doit être réformée à Genève. Si ce constat met tous les acteurs d’accord, les moyens d’y arriver, en revanche, diffèrent. Début 2021, le Conseil d’Etat a présenté son projet de loi pour un impôt plus vert, qui durcit notamment les seuils d’émission de CO2 et renforce les incitations à l’achat de véhicules électriques. En parallèle, l’UDC et le MCG ont lancé l’initiative «GE ne roule plus», visant à réduire de moitié la fiscalité automobile, en réponse notamment aux nombreuses pistes cyclables installées au début de la pandémie et accusées de paralyser le trafic. Un texte «déconnecté de la réalité» aux yeux du gouvernement qui appelle la population à le rejeter.